L’olive, emblème de cuisine provençale

Cuisine provençale Olive Le Petit Marseillais

Stars de la cuisine provençale, l’olive et l’huile d’olive sont incontournables dans le Sud!

Ah l’olivier… symbole de longévité, de paix, de victoire, de force et de fidélité, l’arbre aux feuilles argentées et au tronc noueux est chez lui en Provence. Il adore le soleil écrasant de l’été. Ses branches massives se détachent majestueusement du bleu tranchant du ciel et se laissent bercer par le bruit des cigales. D’ailleurs, comment imaginer un paysage provençal sans les champs d’oliviers qui s’étendent à perte de vue ? Et comment envisager la cuisine provençale privée d’huile d’olive ou un apéritif digne de ce nom s’il n’est pas accompagné d’olives? 

Les olives, quelle régalade! 
On le sait peu, mais la préparation de l’olive est tout un art. Sur les marchés de Provence, les producteurs les proposent dans des grands plats et les servent à la louche. Elles arborent les poteries traditionnelles et ravissent les papilles. On les utilise aussi dans les cakes, les tartes ou les ragoûts… les Provençaux sont fous d’olives! Pour se fondre parfaitement dans le décor, on met un chapeau et on se met à la pétanque. Si, si.

1001 manières de cuisiner à l’huile d’olive
Seules, en vinaigrette, pour mijoter, confire, rôtir… quelques gouttes d’huile d’olive nous propulsent directement dans la douceur de la cuisine provençale. Aussi savoureuse à la cuisson que crue, on l’utilise à toutes les sauces. En vinaigrette avec du parmesan, elle adoucit une salade de roquette. Montée en mayonnaise, elle accompagne des œufs durs, du thon ou du poulet froid. Elle dore parfaitement une volaille ou un poisson au four. Quant à la ratatouille mijotée dans l’huile d’olive, elle est tout simplement délicieuse... 
Pour les paresseux, pas besoin d’artifice. Un filet d’huile d’olive sur des tomates légèrement parsemées de basilic et nous voilà directement propulsés en été, sous une tonnelle, le chant des cigales en fond sonore et les rideaux blancs qui volent mollement. 

Des grands crus comme les grands vins
Ronde, racée, raffinée, rare, veloutée… l’huile d’olive a désormais droit aux qualificatifs autrefois réservés aux grands vins. Certains lui trouvent des notes de fruits rouges, de noisette ou d’herbe coupée: exactement comme ses cousins millésimés ! Parce qu’aujourd’hui, l’huile d’olive n’a plus rien à leur envier et certaines cuvées font l’objet de dégustations et commentaires d’experts. Les flacons deviennent précieux et les prix s’envolent. En France, on ne plaisante pas avec la gastronomie! 

L’huile mère de toutes les vertus
L’huile d’olive est de toutes les recettes de longévité. C’est aussi grâce à ses bienfaits qu’elle est tant plébiscitée par les gastronomes. En cosmétique, la peau et les cheveux l’adorent pour tout le bien qu’elle leur fait. En gommages, masques ou crème, elle est utilisée dans de nombreux produits cosmétiques
voués à l’hydratation1. Pas étonnant que l’huile d’olive soit la star du régime crétois. 

1Pieroni, Cassandra L Quave, Maria Lorena Villanelli, Paola Mangino, Giulia Sabbatini, Luigina Santini, Tamara Boccetti, Monica Profili, Tamara Ciccioli, Loredana Giovanna Rampa, Giovanna Antonini, Claudia Girolamini, Marcello Cecchi, Marco Tomasi, Ethnopharmacognostic survey on the natural ingredients used in folk cosmetics, cosmeceuticals and remedies for healing skin diseases in the inland Marches, Central-Eastern Italy, Journal of Ethnopharmacology, Volume 91, Issues 2–3, April 2004, Pages 331-344, ISSN 0378-8741
Source: